La première année des formations doctorales se termine mais la réflexion sur leur mise en place se poursuit ! Suite à de nombreuses sollicitations de doctorants, le ReD y participe, rencontrant également la demande d’interaction provenant du Bureau de Doctorat de l’Académie Wallonie-Europe. Une première moisson d’idées et de réactions a donc été réalisée au sujet de cette « boîte à outils » du doctorant sur laquelle nous avions tenté d’apporter un nouvel éclairage il y a deux mois.

Homogénéiser sans scolariser

Tous s’accordent sur l’intérêt que peut avoir la formation doctorale : l’acquisition des outils les plus adaptés à la situation du doctorant en terme de recherche et d’employabilité future. La grande diversité constatée dans sa mise en place au sein des collèges de doctorat s’avère donc tout à fait légitime mais peut être source d’iniquité ce qui préoccupe bien des doctorants.

Une certaine homogénéisation du suivi de la formation semble ainsi constituer la meilleure réponse à ces préoccupations. Elle n’aurait évidemment pas pour but de cadenasser des « programmes de cours » qui témoigneraient d’une scolarisation que les doctorants veulent éviter, mais bien d’assurer la meilleure personnalisation possible.

A cet effet, une certaine démarche déjà en partie engagée dans certains Collèges pourrait être généralisée.

  1. Elle débuterait, en début d’année, par un temps de planification de la formation pour l’année suivante via la constitution par le doctorant de son plan de formation. Ce projet, établi par exemple en dialogue avec son Comité de Thèse, lui permettrait d’être fixé sur le caractère valorisable des activités auxquelles il envisage de participer tout en démontrant une certaine cohérence et adéquation avec ses besoins. Sans vouloir empêcher le doctorant de participer à d’autres formations en cours d’année, il concentrerait également les efforts du Collège (et les questions des doctorants) dans un laps de temps réduit.
  2. La constitution du dossier (avec récolte des informations et attestations nécessaires à la valorisation) pourrait être réalisée via un portfolio électronique intégré à MyULg. Cette interface très modulable gérée par le doctorant serait accessible par son Comité de Thèse et son Collège de Doctorat, présentant des avantages évidents de centralisation et de facilités de gestion.
  3. Enfin la validation finale (et la définition) des crédits acquis serait réalisée en fin d’année.

Offre et valorisation

La majorité des questions des doctorants concernait le flou régnant autour des activités valorisables et sur la manière de définir le nombre de crédits associés. En effet l’offre de formations semble parfois disparate et il n’est pas toujours facile de savoir si par exemple des cours de 2ème cycle ou des formations organisées par d’autres organes que les écoles doctorales thématiques sont valorisables.

Compte tenu de l’objectif de personnalisation de la formation, il ne semble cependant pas opportun de constituer des catalogues de formation mais plutôt de définir clairement les critères qu’une activité doit rencontrer pour être valorisable et de fournir une liste d’exemples concrets (voire d’activités conseillées) afin de créer une sorte de jurisprudence.

Pour la formation transversale par exemple, une première liste d’activités types a été constituée et structurée sur base des compétences qu’elles développent, de leurs durée, organisateur et de la forme de certification qu’elles comportent (examen, attestation, etc.). Elle permettra entre autres de fixer des priorités dans les formations que l’ULg organisera pour ses doctorants.

Tirer le meilleur parti de sa formation

Grâce à ces quelques éléments davantage détaillés dans le rapport d’une récente réunion, nous pouvons espérer une évolution favorable vers une formation doctorale la plus épanouissante et adaptée possible au bénéfice des doctorants. N’hésite donc pas à communiquer tes réactions ou témoignages autour de toi, via les commentaires au bas de cet article ou le forum du ReD. Ils nourriront en effet les réflexions et discussions lors des prochains contacts entre les relais du ReD, les présidents de Collège de Doctorat et le Bureau de Doctorat de l’Académie Wallonie-Europe.

Pour aller plus loin…

Canevas de la rencontre du 14 mai
Rapport de la rencontre du 14 mai
Forum sur le suivi de la formation doctorale
Forum sur l’offre et la valorisation des activités de la formation doctorale